Communiqué du 22 mai 2020

SECOND TOUR DES MUNICIPALES LE 28 JUIN 2020 : « LE MONDE D’APRÈS RESSEMBLE TRISTEMENT AU MONDE D’AVANT »

Dans un contexte de crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, le gouvernement a longuement hésité sur l’organisation du second tour des élections municipales, reporté en mars dernier suite au confinement du pays.

Le conseil scientifique Covid-19 a rendu un avis qui est très réservé. Il indique que le contexte sanitaire reste incertain, il met en garde sur les effets prévisibles d’une campagne électorale, sur l’organisation du scrutin en particulier dans les écoles, sur les risques pour les électeurs et pour les personnes participant aux bureaux de vote.

Depuis, plusieurs voix se sont élevées pour s’interroger sur le risque que nous pourrions faire courir à nos concitoyens. Nous n’avons pas encore gagné la guerre contre l’épidémie, la France est meurtrie et les Français souffrent directement avec la perte d’un parent pour les uns, la perte d’un emploi, les difficultés économiques et sociales pour les autres. C’est notamment le cas du président de l’UDI, Jean- Christophe Lagarde ou du président de l’Assemblée Nationale, Richard Ferrand : « La démocratie ce n’est pas uniquement le vote. Ce sont des campagnes qui permettent des débats ».

Je suis stupéfait d’avoir vu certains maires sortant de grandes villes, parmi lesquels François Rebsamen, faire pression sur le Président de la République et le Premier Ministre. Une élection en juin ferait élire des maires avec 30%-40% de participation. Notre pays n’est pas prêt pour un second tour des municipales en juin, c’est pour moi une faute démocratique. Je pense que l’on va faire prendre des risques inutiles et inconsidérés aux Dijonnaises et Dijonnais dans une situation pleine d’incertitudes. L’enjeu prioritaire, ce ne sont pas les élections, c’est la santé de tous et le soutien à notre économie.

On entend tous les jours que le jour d’après serait différent du jour d’avant. Pourtant, avec ce second tour le 28 juin, en pleine crise sanitaire et désormais économique, le monde d’après ressemble tristement au monde d’avant.

Prenant acte du choix du gouvernement d’organiser le second tour des municipales le 28 juin, je réunirai la semaine prochaine le Bureau de campagne de Dijon l’Avenir Ensemble. Arrivée 4e à Dijon au soir du 15 mars, notre liste officialisera prochainement son positionnement quant au second tour des Municipales à Dijon.

Sylvain Comparot

Communiqué du 15 mars 2020

DIJON L’AVENIR ENSEMBLE CONFIRME AUJOURD’HUI SA PLACE DANS L’ÉCOSYSTÈME POLITIQUE DE LA CITÉ DES DUCS

Ce dimanche 15 mars, le premier tour des élections municipales a eu lieu dans des conditions exceptionnelles. La liste Dijon l’Avenir Ensemble, portée par sa tête de liste Sylvain Comparot, s’y est établie comme une nouvelle force politique locale, ce qu’elle s’est efforcée d’être depuis la création de notre mouvance il y a maintenant plusieurs mois.

Avant toute chose, il s’agit aujourd’hui de remercier celles et ceux qui ont pris le temps d’accomplir l’acte citoyen d’aller voter, malgré le contexte. Un grand merci également à tous les hommes et à toutes les femmes qui ont tenu les bureaux de vote et qui ont procédé aux dépouillements. C’est grâce à eux que cette élection à pu avoir lieu de manière régulière.

Les débats nationaux se sont invités dans cette élection municipale. Nous le déplorons, car elle était l’occasion de construire un projet local, propre à Dijon et à ses habitants, de bâtir un projet qui pense l’avenir de notre Ville.

Depuis plusieurs mois, nous avons lancé une nouvelle force locale. Elle a su rassembler pour ces élections LREM, l’UDI, Allons Enfants, le parti de la jeunesse, et des profils de femmes et d’hommes d’horizons divers (hors extrêmes), qui ont fait de la mixité des idées leur force. Ce soir, notre 4ème place marque une étape, qui sera suivie par d’autres. Dijon l’Avenir Ensemble est désormais une force politique locale avec laquelle il faudra composer, car elle incarne les ambitions et les valeurs des Dijonnaises et des Dijonnais qui ont placé ce dimanche leur confiance en nos candidats.

Notre équipe est aujourd’hui forte de sa cohésion, de ses valeurs de collaboration citoyenne et de sa lutte contre toute forme de clientélisme. Elle continuera à ressembler à celles et ceux qui, au quotidien, veulent repenser leur Ville. Elle tâchera de construire localement, avec eux, un territoire à l’image de ses habitants, tourné vers la jeunesse et l’intergénérationnel. Elle créera une Ville plus verte, plus sûre, plus simple à vivre. Ensemble, nous serons l’Avenir de Dijon.