Réunions de quartier

Fontaine d'Ouche

Une ville plus verte

Un projet emblématique d’économie circulaire pour refaire de la Fontaine d’Ouche un quartier en avance sur son temps

Nous voulons redonner à la Fontaine d’Ouche l’image de ce qu’elle était au moment de sa construction : un quartier moderne doté de tous les éléments de confort. Pour cela nous lancerons un projet expérimental de culture de micro-algues à la surface même des murs des immeubles. La bio-façade agit comme une serre en accumulant l’énergie solaire, crée un tampon thermique qui améliore l’isolation du bâtiment, et produit de la chaleur utilisée directement par le bâtiment. En outre, les algues produites sont récoltées et valorisées dans la cosmétique ou l’agroalimentaire. Pour l’habitant, cela signifie une baisse importante des coûts de chauffage. Pour le quartier, cela signifie des emplois locaux pour installer puis entretenir ces biofaçades. Le quartier conjuguera ainsi attractivité et activité, faisant de la Fontaine d’Ouche un territoire écologique et innovant démonstrateur d’un savoir-faire technologique basé sur l’économie circulaire.

Une ville plus sûre

Une politique de sécurité passant par la médiation

Les atteintes à la sécurité sont croissantes à Dijon. La sécurité est la première des libertés pour un habitant : sans sécurité, on ne peut rien faire. Nous croyons que la collectivité a un rôle, aux côtés des instances nationales, pour organiser la sécurité de proximité, mais aussi le dialogue et la médiation au sein des quartiers. C’est pour cela que nous renforcerons les services de police municipale pour qu’il y ait au moins 2 policiers municipaux, 24h/24, dans chaque quartier. Ces policiers seront formés. Ils seront les médiateurs de chaque quartier et auront d’abord pour mission de prévenir la violence, afin de recréer le lien de confiance entre les habitants et la police.

Une ville plus simple

Contribuer à l’épanouissement de nos enfants, nos citoyens de demain

Les enfants sont nos citoyens de demain, leur épanouissement est notre responsabilité

collective. Afin de faciliter l’accueil en crèche, nous mettrons en place des critères d’équité et de non-discrimination affichés publiquement. Nous ajusterons également les horaires des crèches aux besoins et rythmes des parents. Concernant l’école, nous mettrons en place le dispositif Sécur’Ecole pour tous les établissements scolaires publics comme privés car tous les enfants ont droit à la même protection. Le périscolaire organisé par la collectivité doit quant à lui être de même qualité pour toutes les écoles, et notamment, tous les enfants bénéficieront de l’aide aux devoirs. Enfin, nous mettrons en place un programme qui fera que tout enfant qui entre en sixième saura nager.

Au-delà de la génération à venir, il y a aussi celle de nos seniors, dont le rôle dans notre société doit être repensé. Ainsi, nous créerons les conditions de rencontres inter-générationnelles en mutualisant les services d’accueil et de restauration collective gérés par la municipalité.

Questions/Réponses

Quel sera le coût du projet de façade à micro-algues pour les habitants ?

Mireille, une habitante du quartier

Réponse de Sylvain Comparot

Cet investissement expérimental sera monté selon un plan de financement qui activera des financements européens et une partie des budgets prévisionnels de réhabilitation du quartier. En plus, le projet générera lui-même des revenus avec la vente des micro-algues à haute valeur ajoutée. L’ensemble sera équilibré. Pour l’habitant, il n’y aura pas d’investissement, mais une baisse des charges de chauffage puisque la chaleur générée par les panneaux à micro-algues sera réutilisée pour chauffer le bâtiment.

Qu’allez-vous faire pour la question de l’accessibilité, qui est de plus en plus mauvaise dans le quartier ?

Gérard, un habitant du quartier

Réponse de Sylvain Comparot

L’accessibilité de la ville fait partie de nos sujets importants car c’est un facteur de cohésion sociale. La ville doit être ouverte à tous! Nous travaillerons en étroite relation avec la commission d’accessibilité. Nous identifierons les besoins des habitants en termes d’accessibilité et les prioriserons, et bloquerons un budget d’investissement dédié à ces travaux. Ceci sera fait en mutualisation avec les travaux qui permettront d’aménager les pistes cyclables et d’améliorer le mobilier urbain. Car l’accessibilité concerne tout le monde à un moment ou un autre de sa vie, pas seulement les personnes souffrant d’un handicap permanent.

Un rendez-vous local, aux côtés des habitants

La dernière des neuf Rencontres Citoyennes s’est tenue ce jeudi 27 février à la Fontaine d’Ouche, rassemblant une cinquantaine de personnes venues écouter le candidat à la fonction de Maire de Dijon, Sylvain Comparot. Ce moment de rencontre avec l’équipe de Dijon l’Avenir Ensemble a permis d’échanger sur trois points du programme “Une ville plus verte, plus sûre, plus simple” en lien avec le quartier.

cookie