Réunions de quartier

Toison d'Or - Varennes - Joffre

COMME VOUS, DIJON M’INTÉRESSE
ET AU-DELÀ DE DIJON, CE SONT LES DIJONNAIS QUI M’INTÉRESSENT
JE VEUX LEUR OFFRIR LE MEILLEUR

Une ville plus verte

Une ville plus verte mais aussi plus bleue

Dans les différentes compétences de la municipalité, la question de l’eau est un sujet essentiel. L’eau de Dijon est de bonne qualité, mais elle est chère. La SEMOP mise en place par la municipalité est une nouvelle forme de Partenariat Public Privé. Ce type de contrat est régulièrement dénoncé par la presse comme étant particulièrement onéreux pour la collectivité.

Il est très important que la municipalité se porte garante du prix de l’eau. Pour cela, il conviendra de vérifier les contrats dans lesquels la Ville s’est engagée, afin de travailler sur le long terme pour faire baisser le prix de l’eau, qui est l’un des biens les plus primordiaux dont font usage nos concitoyens. Toulouse y est arrivée, et le prix du m3 d’eau y est 1€ moins cher qu’à la Cité des Ducs. Alors, pourquoi pas Dijon ?

Une ville plus sûre

Dispositifs voisins et commerçants vigilants

Une Ville plus sûre n’est pas une finalité, mais c’est la première des libertés.  C’est elle qui nous permet de vivre plus sereinement dans un Dijon que nous aimons. Nous sommes nombreux à aimer notre Ville et à vouloir y vivre paisiblement : c’est à partir de ce constat que nous souhaitons mettre en  place de larges dispositifs « Voisins et Commerçants Vigilants ».

Veiller les uns sur les autres sera ainsi une de nos priorités, pour remettre au coeur des quartier l’envie d’appartenir et d’apporter à une communauté. Ce travail se fera de pair avec une autre mesure forte : deux policiers municipaux seront présents, 24/24, 7/7, dans chacun des neufs quartiers de la Ville.

Une ville plus simple

Une carte Ville pour tous les services

Nous proposons une « AMC » (Application Multi-services Citoyenne), sous la forme d’une carte ou d’un support dématérialisée sur smartphone. La carte permet par exemple d’accéder aux infrastructures (musées, expos, piscines, matchs…) ; de bénéficier des services Divia, à la fois pour les transports en commun et pour le stationnement ; des services du CROUS pour les étudiants. Cette gestion simplifiée permettra de faire de la tarification différenciée pour proposer des avantages aux dijonnais.

Ce dispositif offrira la possibilité de développer l’utilisation des transports en commun, puisqu’il propose du post-paiement, par le biais d’une facturation mensuelle qui permet de calculer le tarif le plus avantageux pour l’utilisateur. A la fois plus simple pour la Ville et pour les usagers : c’est comme cela que nous voyons la vie à Dijon.

Questions/Réponses

MONSIEUR COMPAROT, POURQUOI VOUS ÊTES VOUS ENGAGÉ EN POLITIQUE ?

Béatrice, habitante du quartier

Je fais partie des gens très optimistes qui pensent que ceux qui décident d’agir peuvent construire le monde de demain. Quand on dit que les politiques font mal leur travail, c’est parce que nous-mêmes ne sommes pas suffisamment les contre-pouvoirs de ces politiques qui ne font pas assez.

Je suis un progressiste. Un acteur, pas un spectateur du monde qui m’entoure. Ce qui fait de moi un homme politique, c’est avant tout c’est la volonté de changer le monde local, d’offrir aux dijonnais et aux dijonnaises les clés pour prendre en main leurs lendemains. C’est ça mon combat.

COMMENT ENVISAGEZ-VOUS LA FISCALITÉ LOCALE ?

André, habitant du quartier de le Toison d’Or

Réponse de Sylvain Comparot et Franck Ayache

Je ne sais pas dans quel état je vais trouver cette ville. Une ville, on en hérite. Si je ne peux pas baisser les impôts, je ne le ferai pas. Nous arbitrerons, nous ferons des choix. Il y a des inégalités au niveau des taxes de la ville selon les quartiers. La stabilité, c’est acquis, et nous ferons notre possible pour faire baisser les impôts.

Nous devrons vérifier en outre où en sont les obligations de la Ville, ses contrats. Nous ferons faire une vérification des comptes par un cabinet d’audit ou par la Cour des Comptes. Il sera essentiel que nos colistiers et que nos concitoyens aient accès à toutes les informations liées à la situation financière de la Ville.

Un rendez-vous local, aux côtés des habitants

Une cinquantaine de personnes ont assisté au rendez-vous du Mardi 28 Janvier et ont discuté avec Sylvain Comparot. Un moment d’ échange sur les trois axes du programme (Une ville plus verte, plus sûre, plus simple à vivre) et leurs liens avec le quartier. Des micro-trottoirs d’habitants et un échange en réunion publique ont servi à rendre encore plus locales les problématiques de la ville.

cookie