Réunions de quartier

Chevreul - Parc

Je m’appelle Sylvain Comparot et je me présente pour être maire de la ville de Dijon

Une ville plus verte

Les Lentillères

Le quartier des Lentillères fait actuellement l’objet d’une procédure
d’expulsion au profit d’un projet de construction de 1.500 logements et
15.000m2 de bureaux. Les habitants de ce “quartier libre” souhaitent être
reconnus dans leur mode de vie différent, collectif et citoyen, qui préserve les
dernières terres maraichères en ville. À Dijon l’Avenir Ensemble, nous pensons
que la diversité est une force.
Dijon a besoin d’initiatives locales comme celles-ci, à la fois pour avancer dans
la transition écologique, et pour apprendre à penser autrement et à construire
ensemble. Nous ouvrirons le dialogue avec les habitants du quartier afin de
construire une coopération gagnant-gagnant entre le quartier libre et la
municipalité, dans le respect du droit mais aussi des attentes des habitants.

Une ville plus sûre

Éducation à la citoyenneté

Une ville plus sûre, ce n’est pas que de la sécurité, c’est aussi l’éducation à la
citoyenneté. Le Conseil municipal des enfants est un merveilleux moyen
d’éduquer les jeunes à la citoyenneté. Il sera maintenu et renforcé. Nous
proposerons également un programme ouvert à tous visant à renforcer le lien
de confiance entre les habitants et les institutions.
Ce programme, construit en lien avec les associations locales, mixera ateliers
de sensibilisation, activités inter-générationnelles et visites des services
publics de la ville. Car être citoyen, c’est connaître les règles pour savoir vivre
dans sa ville dans le respect de son environnement et de ses concitoyens.

Une ville plus simple

Transparence et participation citoyenne

Une ville plus simple, c’est une ville qui donne vraiment à ses habitants la
possibilité de s’exprimer et de participer à son fonctionnement. La
transparence et la participation citoyenne sont les valeurs à l’origine de notre
projet. Ainsi, nous nous engageons à ce que les commissions de quartier soient
renforcées et dirigées par les habitants, avec un élu référent par quartier.
Les commissions municipales seront ouvertes aux habitants et le débat accepté
au sein du Conseil municipal ; des référendums citoyens pourront être
proposés : le premier d’entre eux, à l’initiative de Dijon l’Avenir Ensemble, aura
lieu au printemps, pour définir de façon citoyenne et participative le rythme
scolaire (4 jours ou 4,5 jours). Enfin, une plateforme municipale en ligne
permettra aux citoyens de lancer des débats et de proposer des idées.

Questions/Réponses

LES ASSOCIATIONS LOCALES AURONT-ELLES UN LIEN PRIVILÉGIÉ AVEC LES ÉLUS DE LA VILLE ?

Germain, habitant du quartier

Réponse de Sylvain Comparot

Oui, nous nous engageons à établir un dialogue continu et de qualité avec l’ensemble des associations locales, car nous croyons que leur rôle est essentiel dans la construction d’une ville plus proche de ses habitants et de leurs préoccupations.
Quand nous disons que nous proposons des institutions transparentes, nous y croyons : nous nous engageons à offrir une oreille attentive à tous les associatifs qui viendront vers nous.

QUE PENSEZ-VOUS DU PLUI-HD* ?

Richard, habitant du quartier

* Plan Local d’Urbanisme intercommunal Habitat et Déplacements

Réponse de Sylvain Comparot

Nous ne pouvons pas vous mentir : le PLUi HD* a été voté. Cela nous prendrait 6 ans de le recommencer. Par contre nous pouvons l’ajuster et l’amender afin qu’il prenne mieux en compte les nombreuses remarques et critiques portées par les habitants au moment de l’enquête publique, il y a des outils juridiques pour cela.
Et puis, la démographie de Dijon augmente qu’on le veuille ou pas, donc la ville ne pourra éviter de se densifier. La question est plutôt de savoir comment nous souhaitons qu’elle se densifie. Ici encore, c’est en lien avec les habitants que nous veillerons à la qualité des futurs projets.

Un rendez-vous local, aux côtés des habitants

Une cinquantaine de personnes ont assisté au rendez- vous du mercredi 15 janvier et ont discuté avec Sylvain Comparot. Un moment d’échanges sur les trois axes du programme (Une ville plus verte, plus sûre, plus simple à vivre) et leurs liens avec le quartier. Des micro-trottoirs d’habitants et un échange en réunion publique ont servi à rendre encore plus locales les problématiques de la ville.

cookie